Discours des personnels, 19 avril 2016

Discours lu lors du concert de l’Orchestre de Caen du 19 avril 2016.

Madame, Monsieur, cher public de l’Orchestre de Caen.

Vous aviez il y a quelques instants, devant vous, ce que pourrait être, représenté symboliquement, le format de votre orchestre dans un avenir très proche. Si nous nous permettons de vous alerter aujourd’hui ainsi, c’est que nous sommes désormais sans aucune garantie de le revoir les années prochaines, et cela très vite, c’est-à-dire dès la saison 2017/2018.

Oui : si les décisions de baisse très importante de budget annoncées sont effectivement prises, cela mettrait tout simplement à terre le travail de 65 ans d’existence initié par Jean-Pierre Dautel, poursuivi par son successeur Jean-Marc.Laureau, et enfin par Stéphane Béchy, qui a su insuffler un élan nouveau à notre Saison Musicale.

Les temps changent à Caen : visiblement la Culture (enseignement et diffusion), contrairement à ce que pourrait laisser entendre certaines paroles de nos élus, qui se voudraient rassurantes, ne trouve plus beaucoup de grâce à leurs yeux.

Le Conservatoire et l’Orchestre de Caen ont déjà subi depuis 2014 d’importantes baisses de budgets. Jusqu’alors, vous ne vous en êtes peut-être pas vraiment rendus compte, et nous avons pu donner l’impression de continuer normalement ce grand travail collectif, dans ces murs.

Mais avancer encore, tel qu’on nous le promet aujourd’hui, sur cette pente des économies, des économies, des économies !! pour les années à venir, signifierait concrètement la disparition de cette Saison musicale sur son format actuel, cohérent et porteur, et donc du travail régulier de son Orchestre.

Cela rendrait sans doute improbable la persistance du Festival Aspects des Musiques d’Aujourd’hui, qui est pourtant une des spécificités de notre Saison, cela ne permettrait plus d’inviter autant de solistes de renommée nationale ou internationale, cela rendrait difficile la persistance des M+ présentés chaque semaine ou presque par Dorothéa Baritsch, etc.

Bref, une véritable peau de chagrin, un appauvrissement complet.

Tout cela pour, franchement, rapportés au budget global de Caen la mer, des économies de bouts de chandelle.

Et pourtant elle marche cette Saison, elle ne décline pas, et grâce à vous, public, grâce aux mécénat, aussi, il faut le dire. Juste quelques chiffres, peut-être utiles :

  • en 2007-2008, avant les Mardis en Musique: 44 représentations, 13900 auditeurs, une moyenne de 316 auditeurs ;
  • à partir de 2008-2009 et la mise en place des Mardis : 48 représentations , 21129 auditeurs, une moyenne de 440 auditeurs par concert ;
  • et ce chiffre est en constante évolution positive depuis cette date ;
  • en 2015-2016: 968 abonnés dont 328 « intégrale élèves ».

Avant de vous rejouer dans son intégralité cette Ouverture de Mendelssohn, nous souhaiterions encore vous donner quelques éclairages concrets.

Dans cet orchestre, vous avez là devant vous plusieurs catégories de musiciens :

  • des Professeurs du Conservatoire ;
  • d’anciens élèves du Conservatoire devenus professeurs au Conservatoire ;
  • d’anciens élèves du Conservatoire devenus musiciens professionnels et intermittents. Voilà déjà des exemples des relations étroites entre enseignement au Conservatoire et existence de cet Orchestre ;
  • Vous avez aussi les collègues de la Normandie réunie ;
  • Vous avez des intermittents « tout courts ».

Un orchestre c’est aussi un chef d’orchestre, ici Vahan Mardirossian, renommé depuis peu pour simplement un an à la tête de l’Orchestre.

Un orchestre, c’est aussi des techniciens. D’ailleurs, à l’heure actuelle, le renouvellement du poste de régisseur, suite au prochain départ en retraite de Serge Levavasseur, est en suspend.

C’est aussi une administration et son personnel.
C’est aussi du personnel d’accueil.

Tous ces gens autour d’une même idée, et par leur travail : faire vivre, ici, le mieux possible, la musique.

Nous vous remercions à l’avance de tous les soutiens, quel qu’ils soient, que vous pourrez nous apporter dans ce combat que nous menons de façon collective, depuis maintenant quelques semaines, avec tous les personnels du Conservatoire-Orchestre de Caen.

Votre soutien, nous le pensons, nous sera essentiel.

Merci pour votre attention, et place à la musique !

Publicités