Revue de presse : Liberté bonhomme, 26 mai 2016

Toujours des économies à réaliser

cp2016-05-20-pdf-google-chrome-630x0

Les personnels du Conservatoire-Orchestre de Caen dans la salle du conseil de Caen la mer mercredi 18 mai 2016

Depuis le mois de mars, le personnel du Conservatoire de musique de Caen s’inquiète de l’avenir de la structure, après l’annonce de la baisse importante du montant de la subvention.

Après une rencontre avec le maire de Caen, mercredi 18 mai, dans un communiqué, le collectif des personnels du Conservatoire-Orchestre de Caen relève que Joël Bruneau évoque : « Encore 300 000 € d’économies, c’est inéluctable. La qualité de l’enseignement ne sera pas remise en cause » assure-t-il, tout en ajoutant « je ne connais pas de structure qui ne puisse pas fonctionner correctement avec 8 % de budget en moins ». Par contre, il se refuse à avancer des pistes d’économies : les agents devront eux-mêmes définir les économies à réaliser.

« Échanges vifs »

Pour le collectif : « Les échanges ont été vifs : les personnels ont tenté d’expliquer que le conservatoire fonctionne déjà à flux tendu, avec des personnels déjà polyvalents et consacrés à 120 % à leur tâche. Les agents ont dénoncé le discours purement comptable de Joël Bruneau […] Nous aurions aimé que vous soyez visionnaire, pas gestionnaire. »

Une proposition

Xavier Le Coutour, élu d’opposition PRG à la mairie de Caen soutient, lui, une solution : « je propose que l’effort soit plutôt mis sur la recherche de recettes supplémentaires qui ne soient pas forcément l’augmentation des tarifs de billetterie… Je propose de travailler sur l’ouverture de l’Orchestre aux quartiers de la Ville dont peu d’habitants viennent aux concerts, ce qui pourrait apporter les crédits de la Politique de la Ville. Je propose aussi de travailler sans tarder sur l’appel à projet du Ministère de la Culture qui a débloqué il y a 3 semaines 8 millions d’euros pour les Conservatoires Régionaux. Les équipes du Conservatoire ont montré leur dynamisme avec l’accueil de plus de 300 élèves en situation de handicap ou encore en créant avec succès les “Concerts du mardi”… Alors continuons sur cette voie plutôt que sur celle du coup de rabot ! »

Alors que les « personnels travaillent à penser l’avenir – malgré les difficultés – de leur établissement », l’assemblée générale du mardi 24 mai  devrait statuer sur les suites du mouvement.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s