Revue de presse : musicologie.org, 24 avril 2016

http://www.musicologie.org/16/un_message_d_isabelle_nuit_debout_pour_l_orchestre.html

Un message d’Isabelle : Nuit debout pour l’orchestre et son public au conservatoire de Caen le mardi 19 avril

Notre chroniqueur Alain Lambert qui n’en rate pas une caennaise était au soir du 19 avril à un rendez-vous citoyen d’Hérouville, mais son amie Isabelle était au Conservatoire de Caen et se fait l’échotière de cet événement.

Bonjour Alain,

Tu aurais aimé je crois l’ambiance chaleureuse de soutien au Conservatoire, avec le public debout et bissant avec enthousiasme (on nous avait distribué des petits papiers à brandir à l’entrée de l’orchestre, « Touchez pas aux concerts du mardi » et ainsi, le public a pu, dès le début de la soirée, manifester chaleureusement son soutien), l’interruption après les premières mesures du Songe d’une nuit d’été, la plupart des musiciens s’arrêtent de jouer et quittent leur siège, seul reste le petit effectif d’un orchestre de chambre (ce qui risque d’être le format des prochaines saisons musicales).

Lorsque les musiciens se sont arrêtés de jouer, s’est affiché sur l’écran le slogan : « No Culture, No Future », et le lien internet pour la pétition, avec projection des commentaires postés à l’occasion, et discours de Vincent Jaussaud, qui nous explique ce qui se passe avec la ville, et les conséquences probables (fini les concerts avec l’orchestre au complet (donc des concerts symphoniques grand public, fini les invitations de grands solistes, fini le festival [Aspects] …). Il nous présente aussi les différents statuts des musiciens présents, dont des intermittents parmi lesquels Vahan Mardirossian, dont le contrat vient tout juste d’être renouvelé, et pour un an seulement …

Après l’Ouverture du Songe jouée cette fois en entier, et le concerto de Mendelssohn joué au piano et dirigé par V. Mardirossian, le discours engagé du soliste Pavel Vernikov, pour saluer l’excellence de l’orchestre et rappeler que la musique ne nourrit peut-être pas les corps mais nourrit les âmes, «  la musique est la médecine de l’âme », ce à quoi le public a acquiescé de façon très convaincue !

Et pour terminer cette belle soirée très bien orchestrée sur tous les plans, ses deux bis, des tangos magnifiquement inspirés…

Moi aussi, je me souviendrai de ce concert, un de ces moments qui nourrissent le cœur, un moment où s’est manifestée la force du lien qui nous unissait tous, auditeurs, musiciens, personnel du conservatoire…, un moment de beauté partagée, que nous avons ressenti et apprécié de façon plus intense parce que nous avons pris conscience que cela était menacé,.

En écho à Nuit Debout, le Conservatoire debout !

Isabelle

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s